Heberger image
Heberger image

Cybelle Planete

 Cybelle planète est une association d’écologie participative qui propose des voyages d’écovolontariat. En tant qu’écovolontaire vous décidez de faire la différence et d’agir pour la préservation de la biodiversité.

Cybelle Planète vous invite à rejoindre le mouvement et à co-créer, avec les professionnels, les locaux et les autres écovolontaires, un monde solidaire et respectueux de la biodiversité ! Durant les missions, les participants vont rejoindre un projet de conservation, porté par des spécialistes de l’environnement (chercheurs, gestionnaires d’espaces naturels, …), afin de leur prêter main forte sur le terrain.

Les projets d’écovolontariat ont lieu dans des sites naturels : réserves, refuges d’animaux, parc naturels… un peu partout dans le monde. L’anglais ou le français sont généralement pratiqués sur place. La contribution financière des écovolontaires offre un soutien considérable aux projets de sauvegarde de la biodiversité, elle est déductible des impôts (66% pour les particuliers et 60% pour un employeur, La déduction fiscale s’applique aux personnes soumises à l’impôt sur le revenu en France).


Nos voyages :

Mongolie - programme de réintroduction des Chevaux de Przewalski

A partir de 930 €

10 jours minimum

Cette mission d’écovolontariat est axée sur le programme de réintroduction des chevaux de Przewalski (takhi). Vous pourrez contribuer au suivi journalier de la population de chevaux vivant dans le parc national et à la collecte d’informations utiles aux recherches menées sur l’étude de l’adaptation biologique et éthologique des Takhi. Vous aurez également l’opportunité de découvrir le mode de vie traditionnel des nomades des steppes de Mongolie grâce aux programmes d’accueil organisés par le projet.

Au sein du parc national Hustai. Le projet a en charge les programmes de préservation des écosystèmes et de réintroduction des chevaux de Przewalski. Cet animal est le dernier ancêtre vivant des chevaux domestiques. Depuis des millénaires il sillonne les steppes eurasiennes.

Sous la pression des activités humaines, cette espèce fut officiellement déclarée éteinte dans les années 1960. Fort heureusement beaucoup de chevaux survivaient dans des zoos ou au sein de collections privées. C'est à partir des années 1990 qu'un programme de réintroduction a été mis en place dans plusieurs endroits de Mongolie, mais seul le programme du parc national de l’Hustai a connu un réel succès.

Plus de 250 Takhi y vivent actuellement.

Cette mission est éligible à la déduction fiscale.

Départs possibles - De mars à Novembre



France - études des cétacés et de la faune marine en mer méditerranée

A partir de 1 400 €

7 jours minimum

Ces expéditions ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée. L’équipage va recenser et noter les observations des populations de baleines, dauphins, tortues marines, raies et autres animaux pélagiques. Les expéditions durent 7 ou 10 jours, en voilier, et sont encadrés par un écoguide et un chef de bord. Aucune compétence particulière n’est nécessaire pour y participer.
A bord vous participez avec le reste de l’équipage aux quarts d’observation scientifiques, mais aussi à la vie quotidienne et à la navigation.
Les expéditions ont lieu en méditerranée. Une expédition d’exploration suivra un parcours de 6 mois de la Provence (France) jusqu’en Crète. Un deuxième bateau naviguera en Méditerranée Française, dans la mer liguro-provençale. Les zones explorées sont un lieu de prédilection pour les cétacés,

8 espèces sont communément observées, dont le grand dauphin, le cachalot, et le rorqual commun.
Cette mission est éligible à la déduction fiscale.

Départs : de mi-juin à mi-septembre.



Pérou - forêt amazonienne : recherche, conservation et développement durable

A partir de 426 €

7 jours minimum

 

Ce projet est dédié à l’étude et à la conservation des Loutres au Brésil, animaux fragiles et malheureusement menacés d’extinction. Sur une très belle île au sud du Brésil, bien connue pour sa nature luxuriante, vous participez au recensement de la Loutre à Longue Queue, Lontra longicaudis, dans son milieu naturel.

Vous aiderez également au soin et à l'étude des Loutres soignées hébergées au centre de recherche. Les suivis de terrain demandent la pratique du kayak, de la randonnée et du trekking.

Le projet étudie et protège les loutres depuis plus de 25 ans. L’objectif principal du projet est l’acquisition d'une meilleure connaissance des loutres de rivière pour leur préservation au Brésil. Le projet est également un sanctuaire reconnu pour les loutres et tous les animaux apparentés. Il accueille des animaux orphelins qui souvent ne pourront plus être relâchés.

Le sanctuaire permet de mener des études comportementales sur les loutres et ainsi de mieux les comprendre.

Au centre vous serez amenés à vous occuper des animaux en captivités : nourrissage, nettoyage, enrichissement de leur environnement, observations comportementales…

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départ -  Toute l'année



Nicaragua - conservation des tortues marines

À partir de 416 €

7 jours minimum

 

Ce programme d’écovolontariat est dédié à la protection de la tortue imbriquée, Eretmochelys imbricata, espèce classée en danger d’extinction. Le projet suit et protège les pontes de tortues marines au Nicaragua.

Près de 50% des pontes de tortues du Pacifique-Est ont lieu dans un de ses deux sites de recherche, chaque saison plus de 200 tortues émergent de la mer pour aller pondre sur les plages !

C’est grâce au projet que l’existence de ses sites de pontes a été révélée. Depuis 2010, ce programme a suivi l’éclosion de plus de
120 000 tortues et protégé plus de 1 000 nids !

Au cœur de l’action, les écovolontaires participent activement aux patrouilles de nuit sur les plages, à la gestion des pontes et des éclosions, aux patrouilles matinales en bateau moteur, et aux activités communautaires (éducation, nettoyage, etc…). Leur contribution est totalement intégrée à la vie de la communauté.

La participation à cette mission est proposée toute l'année.

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départs - Toute l'année



Indonésie - Sanctuaire pour la faune sauvage

A partir de 1 434 €

15 jours minimum

 

Le sanctuaire est situé dans une zone géographique stratégique : Sulawesi, « point chaud » de Biodiversité mondiale, tant terrestre que marin. Les animaux hébergés dans le sanctuaire proviennent, pour la plupart, de la faune sauvage vivant dans cette zone géographique.

A sa création en 2004, le sanctuaire hébergeait temporairement les animaux victimes du trafic. Mais la réalité a vite rattrapé le centre qui a dû trouver des solutions alternatives aux animaux qui ne pourraient pas retourner à la vie sauvage : il leur fallait un centre d'accueil permanent.

 

Depuis, les membres du sanctuaire mènent un travail de fond afin de trouver les moyens financiers et humains qui permettent d’offrir à la faune sauvage un refuge adapté. Les écovolontaires et les financements privés représentent l’essentiel des revenus, grâce à eux de nombreuses transformations et améliorations ont déjà été réalisées, et, espérons-le restent encore à venir…

 

La contribution des écovolontaires consiste principalement au soin des animaux : Construire, améliorer, réparer les enclos, créer des enrichissements pour les animaux, cueillir, préparer la nourriture et la distribuer, nettoyer les enclos, aider les vétérinaires et les infirmières (quand nécessaire)…

 

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départs - Toute l'année



Bénin - Conservation des primates dans la vallée du Mono

 

A partir de 1 400 €

15 jours minimum

 

Cette mission d’écovolontariat consiste à aider une ONG locale dans son programme de conservation des populations de singes de la Vallée du Mono. La vallée du Mono regorge de nombreuses forêts reliques qui sont aujourd'hui le refuge de trois espèces de singes. La pression anthropique grandissante met en péril ces populations animales.

Le projet agit localement pour préserver de la destruction la biodiversité de cette région du Bénin, notamment en favorisant le développement d'activité écotouristiques.

Les écovolontaires sont impliqués dans les suivis de faune et de flore en forêt. Sur les sites d'observations, les écovolontaires contribuent principalement à recenser toutes les espèces végétales qui caractérisent l'habitat des singes et à identifier des sites de prédilection pour le suivi. Les écovolontaires sont également associés à des activités de sensibilisation et d'animations sur la protection des primates dans les écoles et les villages.

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

Départs - Toute l'année

 

Bénin - étude des oiseaux et de la faune des mangroves de Togbin

A partir de 1 400 €

15 jours minimum

 

Cette mission d’écovolontariat vise à protéger les populations d’oiseaux du sud Bénin grâce à l’écodéveloppement local (écotourisme).

La région de Togbin accueille une panoplie d’oiseaux autochtones et migrateurs exceptionnelle. Ce site se prête parfaitement à une valorisation écotouristique, ce qui favoriserait la protection des espèces d’oiseaux locales.

Encadrés par des guides locaux, votre contribution consiste à aider le projet dans ses activités d’identification et de comptage des oiseaux des zones humides. Vous aiderez également à améliorer des observatoires à oiseaux existants et à en identifier de nouveaux ; à alimenter une base de données sur la richesse de la biodiversité locale ; et à sensibiliser les populations riveraines sur la nécessité de protéger les oiseaux et sur l’activité d'éco-tourisme.

 

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départs : Toute l'année


Bénin - Création d’une réserve dans le Delta du Mono

A partir de 1 400 €

15 jours minimum

 

Lors de cette mission d'écovolontariat, vous contribuez à la mise en place d’une Réserve de la biosphère de l’UNESCO dans le Delta du Mono au Bénin. Avec une ONG locale, vous participez au recensement des espèces animales et végétales et des habitats, et à la sensibilisation de la population de la région.

 

Les écovolontaires se joindront au projet et participeront aux différentes étapes préliminaires à la création d’une réserve : identification des zones à protéger, des espèces de faune et flore, des menaces et pressions existantes, et la sensibilisation des villageois.

 

Le Delta du Mono fait partie d’une zone humide reconnue d’intérêt international (RAMSAR). Cette zone a une biodiversité très riche qui apporte de grands bénéfices aux populations qui y vivent. Ainsi les humains ont, depuis toujours, profité des ressources offertes, sans pour autant avoir pensé à la durabilité de leur exploitation.Une part importante du projet consiste à sensibiliser les populations locales dans les villages environnants pour leur permettre de s’approprier le projet et de prendre une part active dans la création de la réserve.

Dans cette zone on retrouve le palétuvier rouge et le blanc qui héberge certaines espèces de poisson, de crevette, d’huitre… et d’oiseau d’eau douce.

 

Vous pourrez également croiser des tortues, des hippopotames,des lamantins d’Afrique etc…

 

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départs - Toute l'année



Afrique du sud - sanctuaire des singes vervets

À partir de 1 095 €

15 jours minimum

Au sein d'un sanctuaire, vous aidez le projet à prendre soin des singes vervets hébergés et si possible à les réhabiliter dans la nature. Cette mission est l’opportunité idéale pour toute personne qui rêve de travailler avec les primates.

Depuis 2003 le refuge recueille les bébés Vervets orphelins et met en place depuis une dizaine d’années un programme de réhabilitation des singes.

Actuellement plus de 500 vervets sont hébergés et plusieurs nouveaux orphelins arrivent chaque année. En tant qu’écovolontaire vous pourrez, en fonction de la période de votre participation et des besoins, aider aux soins des bébés singes, à l’installation des adolescents dans les enclos, aux soins journaliers des singes, ou encore à la construction de nouveaux enclos.

Les volontaires sont totalement impliqués dans le programme de réhabilitation des singes vervets dans la nature.

 

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départs - Toute l'année



Afrique du Sud - Faune Sauvage

A partir de 1 686 €

15 jours minimum 

Participer à cette mission d’écovolontariat c'est aider activement à sauver des espèces en danger d'extinction en Afrique du Sud. Le projet d’accueil est notamment impliqué dans des travaux de recherche et de conservation sur des espèces comme le Guépard, Chien Lycaon, Rhinocéros Noir et Blanc, Vautour, Éléphant, Lion, Léopard, Hyène, et Buffle.
Ce projet d'écovolontariat est le seul en Afrique du Sud à travailler à la fois dans des réserves privées et nationales, c'est donc une opportunité unique d'expérimenter la brousse sud-africaine. A ce jour les écovolontaires participent aux suivis de faune sauvage dans 4 réserves du Zululand, chacune d'entre elles étant différente des autres de par sa végétation et les espèces que l'on y observe. 3 d'entre elles y abritent les fameux "big 5" (lion, léopard, rhinocéros, buffle et éléphant) et toutes sont de véritables trésors de biodiversité.
Vous serez impliqués dans les activités journalières de recherches de terrain : en localisant et en suivant les animaux ; en utilisant la radio-télémétrie ; en assistant le projet dans les études comportementales des animaux ; en aidant à mettre à jour les kits d’identification des animaux ; en aidant à évaluer les populations (taille, habitat, etc...) ; en aidant lors d’interventions particulières sur les animaux (pose de colliers émetteurs, taggings, ou réintroduction…).

 

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départ - Toute l'année



Thaïlande - Conservation des Tortues marines

A partir de 974 €

2 semaines minimum

 

Ce programme d’écovolontariat est dédié à la protection des tortues marines en Thaïlande. Ce projet recense et protège depuis plus de 20 ans les pontes et les éclosions de tortues marines sur les plages d’une île au sud de la Thaïlande, et ce grâce à la contribution des écovolontaires. D’autres projets sont aussi développés comme le suivi de l’état de santé des récifs coralliens, de l’herbier sous-marin… ou encore l’implication directe dans des activités communautaires en faveur de la protection de l’environnement.

 

Les écovolontaires participent aux patrouilles de jour comme de nuit pour surveiller les pontes et les éclosions, ils vont aussi effectuer des observations comportementales des tortues marines. Il sont également impliqués dans toutes les activités menées par cette ONG. Dans une île paradisiaque, loin des grands circuits touristiques, vous êtes hébergés dans des bungalow proches de la plage ou directement chez l’habitant.

 

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

 

Départs possibles - De décembre à  Mars



Portugal - Sanctuaire du loup Ibérique

A partir de 455 €

14 jours minimum

 

Durant cette mission d’écovolontariat, vous aurez l’opportunité de contribuer à la conservation du Loup Ibérique, Canis lupus signatus. Cette espèce se trouve exclusivement dans la péninsule ibérique, et est considérée comme en danger d’extinction, le nombre d'individus diminuant invariablement. Les causes de ce déclin sont principalement la chasse et la disparition de leurs proies habituelles.
Cette mission a lieu au sein d’un centre dédié aux loups ibériques, qui ne sont plus capables de vivre à l'état sauvage.

Le centre est aussi fortement impliqué dans les actions d'éducation visant à renforcer la protection des loups dans la nature.

Le centre couvre un site de 17 hectares dans une vallée boisée et isolée. Les loups sont hébergés dans des conditions de vie aussi proches que possible que celles de la vie sauvage. En tant qu’écovolontaire vous participerez aux soins quotidiens qui leur sont prodigués. Vous pourrez également aider à l'observation des animaux (contribuant aux recherches sur le comportement social des loups ibériques) et à la maintenance du site.
Le centre de loup offre toute la paix et la tranquillité d’un lieu de campagne, une vue magnifique et le plaisir d'entendre le hurlement inoubliable des loups.

Cette mission d’écovolontariat donne droit à une déduction fiscale de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

Départ - Toute l'année

 

Brésil - étude et conservation de la loutre à longue queue

A partir de 484 €

7 jours minimum

Sur une très belle île au sud du Brésil, bien connue pour sa nature luxuriante, vous participez au recensement sur le terrain de la Loutre à Longue Queue, une espèce d'Amérique du Sud. Vous aiderez également au soin et à l'étude des animaux hébergés dans le centre. Les recherches de terrain demandent la pratique du kayak, de la randonnée et du trekking.

Le projet étudie et protège les loutres depuis plus de 25 ans. L’objectif principal du projet est l’acquisition d'une meilleure connaissance des loutres de rivière pour leur préservation au Brésil.  Le projet est également un sanctuaire reconnu pour les loutres et tous les animaux apparentés. Il accueille des animaux orphelins qui souvent ne pourront plus être relâchés. Le sanctuaire permet de mener des études comportementales sur les loutres et ainsi de mieux les comprendre.

Au centre vous serez amenés à vous occuper des animaux en captivités : nourrissage, nettoyage, enrichissement de leur environnement, observations comportementales…

Cette mission est éligible à la déduction fiscale.

Départ - Toute l'année